L'intérêt commercial fut immédiat. À quelques jours de l'événement, un industriel parisien déposa le premier le brevet d'invention, donnant à d’autres les concessions pour leur production. En conséquence à Paris ont pris naissance les premières usines pour produire les confettis modernes (dragées) de papier. L'événement eut aussi une grande résonance internationale, tous les journaux parlèrent de lui. Cette coutume fut prise par d'autres villes comme modèle dans leurs manifestations carnavalesques .
En 1892 les confettis de papier apparurent pour
la première fois au carnaval de Nice, avec le nom de "confettis de Paris". Les industries parisiennes se virent bientôt en présence d'une forte demande. En 1903, plus de 50 nouvelles usines fonctionnaient déjà à plein régime. Dans les années suivantes, à proximité de la date des célébrations carnavalesques, la France exportait environ annuellement 400 tonnes de confettis de papier vers le Sud Amérique, l'Italie et l'Allemagne.

Comme on peut le voir dans les journaux de l'époque, les parisiens sont devenus fous pour cette coutume. En
1894, les confettis apparaissent également dans les lithographies de Toulouse-Lautrec et quatre ans après l'événement décrit, en 1895, quelqu'un composa une petite chanson dénommée "Les Confettis" dédiée aux directeurs de cette époque du Casino de Paris.

Les faits attribués à Monsieur Robert Luè sont documentés par la presse internationale de cette époque.
Le mérite, donc de Robet Luè, est d'avoir contribué par son action à la naissance au niveau mondial de l'usage des confettis actuels.


Paper confetti
Star , Issue 9538,10 May 1909, Page 2
National Library of New Zealand
* Robert Angelo Luè
Né à Paris (France)
l’8 octobre 1857
fils mineur de l’Ing. Angelo
Felino Luè et Rosa Holzman
de profession
Directeur Téâtral
marié à Paris le 7 avril 1902
avec Florence Smith Ferris
née à Glasgow (Angleterre).




Confetti et serpentins

La croix, Issue 3933 Paris 23-24 Fevrier 1896 page.3
Bibliothèque Nationale de France (BnF)